Tel. +41 58 465 73 44 | fnoffice@nb.admin.ch

Logo FN

Nachlässe und Sammlungen

Detail

BEHA, Paul-Emile (Discothèque privée)

BEHA, Paul-Emile (Discothèque privée)

Umfang
469 disques 78 tours, 466 disques LP, 20 disques Single. Catalogage en cours.

Provenienz
BEHA, Paul-Emile

Biographische Angaben
Paul-Emile Béha est né à Bienne le 5 janvier 1913. Après avoir obtenu la licence en économie politique à l'Université de Neuchâtel, s'engage en tant que professeur à l'Ecole supérieure de Commerce de Neuchâtel, où il enseigne jusqu'en 1969. Son activité de critique musical, qui l'amène à s'intéresser au jazz, commence en 1947 avec des collaborations auprès des journaux locaux, dont le "Feuille d'Avis de Neuchâtel" (ensuite devenu "L'Express"). Il est par la suite sollicité comme rédacteur d'articles de fond et de critique par les "Feuilles musicales" (revue musicale romande et courrier suisse du disque). Il collabore à cette revue à partir de la fondation (par Constantin Regamay et Pierre Meylan) jusqu'en 1962. Parallèlement il est critique pour de nombreux festivals suisses et étrangers. Il écrit des articles très remarcables (notamment celui sur une des premières éditions de l'opéra "Boris Godounov" de Moussorgsky, déposée à la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel et annotée de la main du compositeur). En amitié avec Ernst Ansermet, il devient un des critiques principaux de l'OSR. Paul-Emile Béha meurt à Neuchâtel le 3 septembre 1978.

Form und Inhalt
Le fonds reflète l'activité de critique musical de Béha. Le fonds comprend aussi bien des oeuvres et des interprètes célèbres que des compositions peu connues à l'époque (comme, par exemple, les Madrigaux et L'Orfeo de Monteverdi ou les Sonates de Scarlatti, jouées au clavecin par Wanda Landowska), de même que des créations interprétées par les compositeurs qui les ont écrites (notamment la Symphonie "Mathis der Maler" de Paul Hindemith ou le "Concertino de printemps" et le "Quatuor, no. 4" de Darius Milhaud ou, encore, la "Symphonie de psaumes", "Les noces", "L'histoire du soldat" et l'"Octuor pour instruments à vent" de Igor Stravinsky).

Aufnahme-Sprache
Französisch

Findmittel
Invenaire: liste exhaustive de tous les enregistrements, regroupés en 4 sections principales: 1) Musique symphonique; 2) Musique de chambre; 3) Musique vocale; 4) Parlé. Critères de catalogage: A) Beha est la cote choisie pour identifier le fonds Béha, toujours suivie par le numéro progressif de catalogage (la numérotation va de Beha 1 à Beha 157); B) Dans chaque section le matériel a été inventorié par ordre alphabétique d'auteur (dans le cas de disques ayant des morceaux de différents auteurs, fait foi l'auteur du premier morceau); C) Pour faciliter le catalogage des nombreux supports de cette collection, les disques avec des enregistrements contigus (par exemple toutes les ouvertures de Beethoven) ont été regroupés sous un même numéro progressif, suivi par une barre et par le nombre de supports concernés (ex. Beha3/1-5), même lorsqu'il s'agissait d'exécutions données par différents interprètes. Dans ce cas, les morceaux ont été indiqués de suite, après la spécification de l'auteur. Les interprètes ont été à leur tour regroupés de suite, à la fin de la liste des morceaux; D) Une partie du matériel (46 supports) a été inventoriée dans un deuxième temps; pour faciliter le catalogage de ces supports, on leur a attribué un numéro progressif, consécutif au dernier numéro attribué lors du premier catalogage (c.-à-d. de Beha133 à Beha157); E) On a ensuite introduit ces supports, suivant le genre et l'ordre alphabétique d'auteur, dans la liste déjà existante. Voilà pourquoi dans celle-ci, on pourra rencontrer un support ayant une numérotation élevée interposé à l'ordre progressif des supports inventoriés au départ (ex. Beha2/1-2, Beha133, Beha3/1-5).

Logo Schweizerische Eidgenossenschaft, 
Conféderation Suisse, Confederazione Svizzera, Confederaziun svizra


Eidgenössisches Departement des Innern EDI - Schweizerische Nationalbibliothek NB


© Schweizerische Nationalphonothek. Alle Rechte der elektronischen Veröffentlichung sind der Schweizerischen Nationalphonothek, Lugano, vorbehalten. Die kommerzielle Verwendung der Informationen ist untersagt.
Elektronisch publizierte Informationen und Zitate unterliegen den gleichen Regeln wie gedruckte Texte. Es gilt das Schweizerische Urheberrechtsgesetz (URG). Für Copyright und Zitierregeln siehe: www.fonoteca.ch/copyright_de.htm

URL: