Tél. +41 58 465 73 44 | fnoffice@nb.admin.ch

Logo FN

HearTomorrow

Laboratoire électroacoustique

Voici une collection d'échantillons sonores pour réaliser des tests audio. Ils sont au format standard "WAV". Un court descriptif est présenté pour chaque échantillon. Sauf indication contraire, les échantillons durent dix secondes. La plupart peuvent être concaténés si nécessaire, car tous sont conçus pour commencer et finir au point zéro. Une certaine compétence dans le domaine électroacoustique est recommandée.

NB: si votre carte son offre des options de traitement numérique telles réverbération, chorus, "spatial 3D" ou un égaliseur, désactivez-les car elles gêneraient le bon fonctionnement.

Bruit blanc

il a une fréquence spectrale de 1 (c'est-à-dire que toutes ses composantes sont d'égale intensité). Comme on le voit en observant le spectrographe, cela correspond à une réponse "plate".

bruit bland

 

Bruit rose

c'est le "bruit 1/f ", d'une fréquence spectrale de 1/f, ou une pente de décroissance de 3 dB par octave. On considère généralement que c'est le type de bruit qui domine dans la nature.

Bruit rose

 

Bruit brownien

cette variété tire son nom du "mouvement brownien" et c'est le type de bruit associé à ces "marches aléatoires". Il a une fréquence spectrale de 1/(f²), c'est-à-dire une pente de décroissance de 6 dB par octave.

Bruit brownien

 

Bruit bleu

c'est en un sens, l'inverse du bruit "rose", avec une pente de croissance de 3 dB par octave. L'intensité est proportionnelle à f (fréquence).

Bruit bleu

 

Bruit violet

c'est l'inverse du bruit "brownien", avec une préaccentuation de 6 dB par octave, ou une intensité égale à f².

Bruit violet

 

Balayage linéaire

cet échantillon commence par une seconde à 20 Hz, suivie d'une impulsion de synchronisation rapide, qui peut être utile pour la synchronisation d'un oscilloscope à mémoire. Elle est immédiatement suivie par un balayage linéaire de 20 Hz à 20 kHz à un niveau de -3 dB (pour 0 dB = 100 % de modulation). La durée totale du balayage est de dix secondes.

Balayage linéaire

 

Pas d'1/3 d'octave

cet échantillon permet une mesure « manuelle » de la réponse en fréquence. Il est formé de 31 échantillons de deux secondes de tonalités fixes de 20 Hz à 20 480 Hz, logarithmiquement espacés par incréments de 1/3 d'octave. Les fréquences réelles sont indiquées dans le spectrogramme.

Pas d'1/3 d'octave

 

Ondes carrées à quatre fréquences différentes: 10Hz, 100Hz, 1kHz e 7.35kHz (la valeur 7,35 kHz a été choisie pour éviter les artefacts dus au crénelage numérique).

Essais de salves – ils permettent de vérifier la réponse aux transitoires d'un amplificateur. Tous ont un taux de répétition de 10 salves par seconde ; il serait donc utile de régler votre oscilloscope pour une fréquence de balayage horizontal de 5 Hz.

Essais de salves 1

salves d'ondes sinusoïdales de 100 Hz, durée 0,04 seconde, entrecoupées de silences de 0,06 seconde.

Essais de salves 2

salves d'ondes sinusoïdales de 1 000 Hz, durée 0,02 seconde, entrecoupées de silences de 0,08 seconde.

Essais de salves 3

salves d'ondes sinusoïdales de 7 350 Hz, de 0,01 seconde de durée, entrecoupées de silences de 0,09 seconde. Cette fréquence "saugrenue" a été utilisée pour s'assurer que chaque représentation numérique est identique, ce qui élimine les effets de crénelage qui se produiraient autrement.

Intermodulation (SMPTE)

cet échantillon contient 10 secondes de 60 Hz à -3 dB, superposées à 7 000 Hz à -12 dB, conformément à la norme SMPTE/DIN afin de mesurer les distorsions d'intermodulation (IMD) des matériels audio. S'il vous est impossible d'obtenir un spectrographe de la réponse de votre amplificateur, ce test peut servir de test d'écoute. Les deux sons doivent être purs et propres, sans variation de fréquence ou d'intensité ni "agressivité", et sans autre artefact audible. Essayez-le à différents volumes, vous entendrez facilement si votre système produit des IMD excessives surtout à fort volume. La note grave deviendra de plus en plus cuivrée et la note aigue commencera à osciller à mesure de l'augmentation des IMD.

 Intermoulazione (SMPTE)

Intermodulation (7350Hz)

essentiellement la même idée, excepté que le son aigu est à 7 350 Hz (un sous-multiple exact de la fréquence de 44 100 Hz de l'échantillon) pour empêcher que des artefacts de crénelage ne faussent vos mesures.

Logo Schweizerische Eidgenossenschaft, 
Conféderation Suisse, Confederazione Svizzera, Confederaziun svizra


La Phonothèque nationale suisse fait partie de la Bibliothèque nationale suisse


© Phonothèque nationale suisse. Tous les droits d'auteur de cette publication électronique sont réservés à la Phonothèque nationale suisse, Lugano. L'usage commercial est interdit.
Les contenus publiés sur support électronique sont soumis aux mêmes règles que les textes imprimés (LDA). Pour informations sur le copyright et les normes de citation: www.fonoteca.ch/copyright_fr.htm

URL: